LEFEVRE Julien Photographe

 

            Retour

 

 



***   Mon Ecole   ***

LA MATERNELLE : Lieu de partage, d'échange et de culture

 

 

 

 

PROJET D' EXPOSITION
POUR L'AN 2000/2001






    

          Titre de l' exposition:                                                              
« MON ECOLE »                                                                                                           Lieu d' échange et de culture  

   

           L' idée principal  :

 

                   La Maternelle :

            Tout d' abord, afin que le sujet traité sur l' école maternelle atteigne sa véritable dimension, il
            me semble, pour une meilleure compréhension de tous, qu'un bref rappel historique, aussi
            modeste soit-il s' impose.


            A la fin des années 50, ce sont plutôt les enfants des familles aisées, privilégiées qui   
            fréquentaient les premiers les Maternelles, (Professions libérales, commerçants, cadres
            supérieurs etc.....).

            Leurs enfants ne s'éduquent pas bien dans leurs familles. A la maternelle ils vont y apprendre
            un peu la vie, la manière de vivre en société et, se socialiser auprès de leurs petits camarades.
            Ce qui ne se faisait pas autrefois.

            Malgré certaines tentatives, notamment dans les Vosges en 1770 qu'on appelaient alors, les
            petites « écoles a tricoter ».
            Avant la grande guerre, c'était un lieu pour les enfants pauvres (salle d' asile).
            Dans les années 60,70 la maternelle se sent plutôt un lieu d'éducation qu'un lieu scolaire,
            l'enseignement se fait essentiellement sur la base d'une initiation à la culture (l'éveil de l'enfant).
            A la fin des années 80, jusqu'à aujourd'hui les classes saturent, tous les milieux sociaux
            fréquentent la maternelle, (ouvriers, employés, cadres, enfants issus de l'immigration).
            Alors, relativement privilégiée elle devient comme l'école élémentaire, une école de masse,
            l'école maternelle est devenue « une école ».

            *** Tous ces propos sur l'historique de la maternelle ont été recueillis en partie sur une
            circulaire suite à une conférence de Monsieur Jean Hébrard inspecteur général de
            l'éducation Nationale. ***



*******



                    * Réflexion et objectif:

            C'est à la suite d' une première expérience photographique en juin 1994, une
            amie, alors Directrice dans une école Maternelle, m'a autorisé à venir faire des photos
            d'enfants, pendant les heures de classe.  

 



            Sans aucune idée précise de ce que je voulais exactement y faire et du résultat que j'allais
            obtenir.
            Étonné par les enfants, surpris par la qualité des images; nous nous sommes alors revus et avons
            partagé nos impressions.
            C'est seulement quelques mois plus tard que j'ai décidé de m'y intéresser davantage et de monter
            ce projet pédagogique en photographie dont l'idée principale est: 
            « Une réflexion sur l'éducation des enfants à partir de l'école maternelle pour l'an 2000, jusqu'à
            sa finalité la réalisation d'une exposition photographique itinérante.

            Ce projet comporte deux parties fondamentales:   
    
            1) La partie photographique:

            Dont le but recherché est de « saisir l'enfant dans son rapport à l'autre (enfants/enfants,
            enfants/adultes) en milieu scolaire (classe et cour) dans son rapport ludique à l' autre ».

            2) les photographies me serviront de fil conducteur;
            Pour mener l'idée à son terme, la partie écrite en sera le support aidé par des gens de métier
            c'est à dire les directeurs (ices), enseignants (es), sous la forme d'un questionnaire concernant
            par exemple:
            - Le langage,
            - Les échecs scolaires,
            - L'illettrismes,
            - La violence.



                    * Remarque : 

            L'école Maternelle est restée pendant des années dans l'ombre. Cela fait peu de temps que
            l'on s'est rendu compte qu 'elle était devenue une étape importante pour les enfants, un
            chemin de transition obligatoire, entre le milieu familial et la préparation à la grande école.
            C'est pour cela que je me suis intéressé à l'enfant en maternelle.
            En retraçant virtuellement ( en quelque sorte) le cheminement d'un enfant dans sa scolarité,
            en utilisant l'image pour sensibiliser les personnes avec pour support, une partie écrite.
            On
 peut alors imaginer, « les parcours de ces enfants »; semés d'embûches tout le long de
            leur apprentissage pour la vie.

            Je me permets de citer pour mémoire cette phrase magnifique, comme un message, comme
            une des clés de la réussite, pour demain. Phrase recueillie d' un dossier rédigé par Monsieur
            Alain Bentolila
professeur de linguistique à la Sorbonne.

« Faire prendre conscience à chaque enfant
que tout ce qu 'il apprend à l'école
lui sert à exercer son intelligence afin d' occuper
sa propre place dans un monde
qu 'il ne doit jamais renoncer à transformer. »

 

 



            La photographie


                   * Pourquoi la Photo:  

            L'approche photographique est certainement un des moments décisifs à la réussite du projet
            que je me suis fixé, et cela avec des nuances, selon le dénouement dans les différentes phases
            du projet.
            Que ce soit dans l'instant, lorsque je photographie les enfants à la maternelle, où ma présence
            ne doit perturber en rien le programme pédagogique de la journée.
            Et de faire en sorte, à la fois que les enfants, m'acceptent dans leur environnement et
            m'autorisent si je peux m'exprimer ainsi, à ce que je les prenne en photo.
            Il en sera de même mais d' une manière différente, pour avoir les autorisations administratives
            et l'accès aux enfants.
            Lorsque j'explique le but de ma démarche en photographie, devant une Inspectrice (eur) de
            l'Education Nationale ou la directrice d'une maternelle ainsi qu'aux parents.
            Si je veux obtenir un résultat constructif, il nous faut travailler dans le même sens avec une
            parfaite harmonie du début jusqu'à la finalité du projet.
            Une fois les dates fixées.....
            Je passe deux journées à photographier les enfants dans la même école, en classe et dans la cour.
            En considèrent ici, que l'expression photographique constitue le noyau central du travail et la
            partie écrite le liant indispensable, à l' homogénéité du projet, me permettant ainsi de naviguer
            du présent vers l' avenir.
            L'expression photographique!... voilà le terme qui caractérise parfaitement l'ensemble
            de ma démarche.
            Effectivement, celle-ci dont le but recherché n' est pas un résultat scolaire proprement dit,
            mais plutôt le côté socio - pédagogique, lié à un événement dans une structure.
            Comme je l' ai écrit plus haut on met les enfants à la maternelle pour leur apprendre à vivre en
            société, à partager, à créer, à s'émouvoir avec leurs petits camarades.

            L'important dans ce cas pour le photographe, c' est de saisir des instants uniques.

            De figer sur le négatif:

            - leurs complicités dans le jeu,
            - leurs moments de tendresses,
            - leurs rapports entre eux (dans la cour, dans la classe)
            - dans le collectif ou dans l'individualité,
            - de cerner la personnalité des enfants.

            Les prises de vues une fois terminées une sélection des photos sera faite.
            Les plus fortes et les plus représentatives par rapport à l' idée principale seront retenues.


            *** Afin que les enfants et les enseignants aient un retour du travail accompli dans leurs
            classes, je leur propose la possibilité de choisir, 20 photos pour faire une mini/expo
            dans leur école. ***